Apport personnel
Droits d'entrée
Nombre d'implantations

Interview de "Pietro de Fazio"

ILLICO TRAVAUX
Pietro de Fazio
franchisé à Bruxelles
Voir la fiche de ce réseauContacter ce réseau


INTEGRATION :

Toute-la-franchise.com : Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Pietro de Fazio et je suis courtier en travaux chez illiCO TRAVAUX.

Après des études d’art graphique et de sciences économiques, je suis entré dans le monde professionnel auprès de mes parents qui, restaurateurs, avaient besoin d’aide à la gestion de leurs établissements. Par la suite j’ai eu la chance de travailler dans une excellente agence de communication à Bruxelles. Guidé par mon âme d’indépendant, j’ai recherché un partenaire via la franchise pour m’installer à mon compte.

 

TLF : Comment êtes-vous entré en contact avec votre enseigne ?

J’étais déjà franchisé dans un autre domaine et les relations ne répondant pas à mes attentes, je me suis mis à rechercher un nouveau partenaire. Mais cette fois ci avec des idées claires, précises et accompagné d’une première expérience dans le monde de la franchise.

 

TLF : Comment s’est déroulée la période entre votre premier contact et vos débuts ? Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ?

Le temps entre les premiers contacts et mes débuts de courtier a prit un peu plus de temps, notamment car je devais terminer un « préavis » chez mon ancien franchiseur.

Lancer une nouvelle activité est toujours un passage difficile, dans ce contexte, le support qu’offre illiCO TRAVAUX, est un atout non dédaignable. De part leurs expériences et les outils mis en place, le support qu’il apporte était pour moi une évidence.

 

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

Il s’agit avant tout d’un travail d’équipe et d’une relation de confiance qui s’installe entre franchiseur / franchisé. Nous avons des intérêts communs et toute cette dynamique fait que les engagements sont respectés.

 

TLF : Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ? Si oui, pourquoi avoir choisi cette enseigne ?

Lors de nos premiers contacts, illiCO TRAVAUX étant un tout nouveau métier, il n’y avait pas encore de réel concurrent surtout au niveau de la franchise.

Et c’est précisément pourquoi j’ai opté pour illiCO. En effet, pour moi, il s’agit ici d’une toute nouvelle opportunité professionnelle et je tenais à faire partie de l’aventure.

 

TLF : Quels sont les services que vous apporte votre franchiseur au démarrage de votre activité ?

Ils sont multiples et extrêmement profitable, je pense notamment à l’écoute attentive et au respect de la personne, l’accompagnement du projet, la défense du dossier auprès des banques sans oublier les formations et le feedback après démarrage.

 

TLF : Etiez-vous de la « profession » avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

Je n’étais pas directement lié à la profession. C’est mon expérience et le défi à relever qui ont prévalue au changement de secteur d’activité. Ensuite comme je l’ai déjà dit, illiCO est une nouvelle opportunité dans le monde professionnelle.

 

ACTIVITE :

 

TLF : Avez-vous  besoin de votre franchiseur dans le cadre de votre activité ? Répond-il à votre attente ?

Courtier en travaux signifie aussi pour nous la proximité avec nos clients. Si les hommes et femmes de terrain se chargent de représenter de manière régionale les couleurs d’illiCO TRAVAUX, le franchiseur, en plus de l’accompagnement personnalisé, se charge d’une communication nationale. Et c’est précisément ce travail d’équipe au quotidien qui confère à illiCO  TRAVAUX cette force et ce dynamisme si spécial.

 

TLF : Comment se passe les relations avec vos collègues franchisés ?

Les relations entre courtiers sont elles aussi excellentes. En premier lieu, il y a le respect de l’autre dont fait preuve chaque personne au sein d’illiCO. Ensuite L’entre-aide générale et les mêmes forces de motivations font naître l’entente du groupe.

 

TLF : L’esprit « réseau » est il réellement effectif ?

Il y a plus qu’un esprit réseau, il y a un réel dynamisme qui entoure illiCO TRAVAUX.

Aujourd’hui les courtiers se donnent la main pour avancer ensemble dans la même direction.

Si un courtier a besoin d’aide ou de conseils il peut se tourner vers le franchiseur mais aussi vers ses collègues pour continuer à avancer. Et puis selon moi, c’est bien parce qu’il y a un esprit réseau qu’il est effectif, sinon il n’y aurait simplement pas d’esprit de réseau.

 

TLF :  La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

La formation est la justement pour former et apprendre au courtier en devenir ce qu’est le terrain et le courtage en travaux. Elle nous dispense les bases nécessaires au bon démarrage mais aussi au travail quotidien de chaque courtier. Avec un système de mise en situation et de jeux de rôle, elle est concrète et ne se limite pas à une simple théorie.

Sans oublier le suivi quotidien par le franchiseur après la formation.

 

TLF : En termes de Chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

Nous avons à la création d’entreprise établie un plan financier avec l’aide du franchiseur afin de « coller » au plus prêt de la profession, du temps et du climat économique. Et c’est seulement après le bilan annuel que nous pourrons répondre concrètement à la question.

Alors si les débuts sont parfois un peu long et difficile, le travail et la motivation peuvent influencer le résultat. Pour preuve et au vue des demandes actuelles et futures, je suis sûr que le chiffre d’affaire initial sera atteint. Il n’y a pas de secret, cela passe par le travail fourni par chacun.

 

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A  et vos clients ?

Pour développé le métier et donc le chiffre d’affaire il y a plusieurs leviers que l’on peux actionner.

La visibilité, le taux de concrétisation, le courtier.

Tous sont liés de façon inéluctable.

La visibilité se fera par les actions de publicité et marketing afin de faire connaître et reconnaître illiCO TRAVAUX.

Le taux de concrétisation est un levier important, il déterminera la charge de travail du courtier.

Le courtier lui-même est le levier de l’investissement personnel, de la motivation.

Cela forme un tout et donc une vision sur notre CA.

 

TLF : Avec le recul, le concept est il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

Bien plus que l’on pourrait se l’imaginer au début. Le concept répond à une réelle demande auprès des clients et des entreprises.

Nous sommes en quelques sortes le pont nécessaire pour passer d’une rive à l’autre.

Encore une fois, la collaboration entre franchiseur / franchisé aide au bon positionnement et aux rectifications éventuelles.

Lorsque les clients qui pensent travaux, pensent illiCO et lorsque des entreprises prennent le parti de travailler exclusivement avec illiCO TRAVAUX, je crois que l’on peux dire que notre concept est bel et bien justifié.

 

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore t’elle avec votre vécu sur le terrain ?

Dans l’ensemble je dirai que oui, malgré le développement du climat économique actuel. Les actions menées ont pris pour certaines plus de temps que prévu et il a fallu s’assurer une nouvelle fois de la viabilité à long terme du plan financier.

Pour la partie relationnelle, humaine et de valeurs, l’analyse menée avant rejoint la situation actuelle.

 

TLF : Auriez vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

Je crois qu’un entrepreneur disposant de suffisamment de ressources morale, financière, relationnelle, etc, pourrais réussir le pari de débuter dans le courtage en travaux. Mais a petite échelle.

illiCO TRAVAUX permet de voir plus grand et donne les moyens aux courtiers d’être presque directement actif auprès des entreprises et des clients, mais aussi de pouvoir avoir une meilleure rentabilité et une meilleure qualité de vie.

 

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

Aujourd’hui mon franchiseur à respecté ses engagements, mis en place un système opérationnelle fiable et il me suit au quotidien.

Donc si c’était à refaire, oui, je serai encore une fois de l’aventure.

 

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

En premier lieu de bien cibler leurs envies, leurs motivations et leur engagement personnel.

Ensuite, je dirai de bien se renseigner sur le réseau et son fonctionnement et ce dans l’esprit d’un respect mutuel.

Mais surtout de venir à l’une de nos journées d’informations qui commencera, ou finira peut être de les convaincre, c’est selon.

 

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com

 

 


- Date de création :
2000

- Date de lancement de la franchise :
2002

- Nombre d'implantations : 31

Interviews dans le même reseau :
- Nicolas DAUMONT
( Créateur de la franchise )
- Géry DOHMEN
( Masterfranchise belge )
- Marc LUCIAN
( Développement franchise )
Voir la fiche de ce réseauContacter ce réseau